Rechercher

La Fresqu'onnectée : ma plus grande surprise digital learning de début 2020


Nous sommes sur Zoom le 22 avril à 17h30. Une quarantaine de panneaux avec des slogans tels que "No Nature No Future" ou encore "Don't be a fossil fool !" apparaissent en mosaïque sur mon écran d'ordinateur. J'agite moi-même le mien devant ma webcam, "Protège ma Planète", réalisé par ma fille aînée, qui, malgré ses 5 ans, se sent déjà très concernée par le sujet.


C'est un moment émouvant de voir toutes ces personnes réunies à l'occasion du 50ème anniversaire de la Journée de la Terre. 🥳🌍 Trente d'entre elles ont consacré leur après-midi à se faire former bénévolement par les 10 autres - dont moi - à la question du changement climatique.


Comment ? Grâce à la Fresque du Climat, un outil super puissant créé il y a 2 ans par Cédric Ringenbach, ancien Directeur du Shift Project, le Think Tank de la Transition Carbone.


A l'origine, un atelier présentiel de 3h d'intelligence collective, ludique et créatif sur le climat.


Basé sur les rapports du GIEC, la Fresque du Climat permet de mieux comprendre les causes et conséquences du dérèglement climatique et son caractère systémique. Avant le confinement, cet atelier n'était réalisable qu'en physique. Sa version numérique n'existait pas, même en projet.


La Fresque, comme on l'appelle, s'est répandue rapidement sur tout le territoire. En effet, il suffit également de 3h de formation à la facilitation pour devenir Fresqu'oeur, autrement dit animateur/trice de la Fresque. C'est mon cas depuis un an. A la fin de chaque atelier, je repars avec une énergie incroyable. Cela me donne plus foi en la capacité de l’humanité à se mettre en mouvement pour changer et créer ce monde plus soutenable et juste, dans lequel je souhaiterais voir mes filles grandir.


L'ambition de l'association La Fresque du Climat : former 1 million de personnes.


Nous sommes sur la trajectoire pour réaliser ce pari un peu fou. D'après les compteurs, nous avons aujourd'hui sensibilisé 50 000 personnes grâce aux 2 000 animateur/trice·s que compte la Fresque. Si nous continuons sur cette tendance, Cédric estime que nous serons "millionnaires" d'ici 2022.


Ainsi, lorsque le confinement a démarré, j'étais peinée de me dire que la Fresque allait être freinée dans sa belle ascension. Bien qu'experte formation digitale, je n'ai jamais vraiment songé à la réaliser à distance, tant les ateliers physiques fonctionnent bien. Par ailleurs, j'avais cru comprendre que le Bureau de l'Association ne l’avait vraiment envisagé, posant sur le digital un regard un peu sceptique. Chose compréhensible, quand nous connaissons l'impact environnemental du numérique.


Une digitalisation fortuite mais bienvenue.


Preuve en est que la situation inédite que nous vivons en ce moment rebat totalement les cartes, nous pousse à étendre notre zone de confort et à revoir certaines positions que nous pouvions avoir : un animateur a osé relever le défi de digitaliser notre Fresque adorée !


"La chance se provoque" me raconte Aurélien Déragne, ancien ingénieur chez PSA et aujourd'hui développeur web, "en transition vers un mode de vie durable" selon son profil Linkedin et à l'origine de ce projet. Au début du confinement, il échange avec une personne (qui n'anime pourtant pas de Fresque) qui lui parle de l'outil Mural, pensant que la Fresque pourrait y être adaptée.


Intrigué, Aurélien démarre aussitôt quelques essais et aboutit rapidement à une maquette qu'il présente à Cédric. Ce dernier, convaincu, lui donne son feu vert pour se lancer. Ils embarquent alors une dizaine d'autres animateur/trice·s avec lesquels ils font des premiers tests. Ils affinent notamment la mécanique d'intelligence collective pour rendre les interactions entre les participant·e·s plus fluides.


En 2 semaines, la version digitale de la Fresque est opérationnelle.


Le 25 mars, la Fresqu'onnectée est née et un premier atelier est réalisé. D'autres suivront rapidement. Les premiers retours des participant·e·s sont excellents. La Fresqu'onnectée devient très vite virale auprès du grand public, avec un nombre d'inscrit·e·s inattendu. Mais aussi du côté des animateur·trice·s, même si tou·te·s ne parviennent pas à l'utiliser. Il faut en effet reconnaître que cela exige une certaine aisance avec les outils digitaux que tout·e·s n'ont pas. Concrètement comment ça fonctionne ?


La fusion de deux solutions : Zoom pour l'échange et Mural pour la collaboration


Il faut impérativement jongler avec 2 outils. Aujourd'hui, ce sont la plateforme de visioconférence Zoom et l'outil collaboratif de brainstorming Mural qui sont majoritairement utilisés par les animateur/trice·s. Mais il est tout à fait envisageable et même souhaitable de transférer la logique vers d'autres outils similaires. Récemment, un groupe a pu se déporter en cours de Fresque sur Miro, lors d’une panne de Mural. En effet, dans le MOOC Permaculture de l'Université des Colibris que je suis en ce moment (voir mon article Les 8 MOOCs à impact à suivre en avril 2020), nous apprenons que tout système est plus résilient quand "chaque fonction est remplie par plusieurs éléments".


La plateforme de visioconférence doit juste permettre de créer des sous-groupes (breakout rooms) s'il y a plus de 5-6 participant·e·s, taille maximale de groupe par animateur recommandée pour que cela reste gérable sur le temps imparti.


L'outil collaboratif doit quant à lui pouvoir intégrer la 40aine de cartes de la Fresque en mode recto-verso, idéalement avec la possibilité de masquer le verso.

Pour le reste, c'est assez classique : des connecteurs type flèches, des post-it, des icônes, des images et des outils de dessin pour la partie créative. Et le tour est joué !



Une animation travaillée pour garantir la même fluidité qu'en présentiel


C'est surtout sur la technique d'animation créée par le groupe d'animateur/trice·s mené par Aurélien et Cédric que repose le succès de la Fresqu'onnectée. Personnellement, elle m'a bluffée car particulièrement bien pensée à différents niveaux.


👉Les micro des participant·e·s restent activés en permanence. Généralement ce n'est pas recommandé en classe virtuelle (voir mon article 6 conseils précieux pour se lancer dans les classes virtuelles). Mais cette entorse aux bonnes pratiques est la condition pour recréer l'échange et la collaboration entre les participant·e·s qui fait toute la richesse des ateliers.


👉Les icebreakers sont une opportunité pour apprendre à utiliser les différentes fonctionnalités de Mural utiles pour la suite et ne servent pas qu'à faire faire connaissance. On fait d'une pierre deux coups ou "chaque élément a plusieurs fonctions", autre principe de permaculture !

👉Les cartes de la Fresque, dissimulées sous des caches bloqués, sont distribuées au fil du jeu par l'animateur/trice comme en présentiel. En revanche, la règle établie en virtuel est que le/la participant·e qui en a hérité la présente aux autres. Et surtout seule cette personne est habilitée à la déplacer et à tracer des liens avec d'autres cartes. De la discipline pour une écoute et une coopération accrues.

👉Des templates pour les différentes phases de l'atelier ont été créés : icebreakers, réalisation de la Fresque et débriefing final. Cela facilite réellement une prise en main rapide de la version connectée par la communauté des animateur/trice·s, une fois formés à l'animation en ligne. Pas besoin de réinventer la roue quand on se lance !

Ma "claque "digital learning de la crise


Quelques semaines avant le confinement, m'entendant parler avec enthousiasme de la Fresque du Climat, un groupe de pair·e·s, avec lesquel·le·s je collabore actuellement sur un projet, me demandait si c'était possible de la suivre en ligne. Je répondais que je ne voyais pas très bien comment et que les ateliers en présentiel étaient tellement bien que ce serait vraiment dommage.


Et bien, cette crise est vraiment la preuve qu'il faut savoir revenir sur ses certitudes.

Un grand bravo à Aurélien, Cédric et toutes les personnes qui ont contribué à faire de cette Fresqu'onnectée un succès. 🙏 Et surtout merci de m'avoir donné l'opportunité de vivre ce très beau moment, plein de sens, lors de cette première animation de Fresqu'onnectée à l'occasion de la Journée de la Terre .


👉 Pour plus d'informations sur la Fresque du Climat, c'est ici.


👉 Et pour retrouver la Playlist de la Fresque (les 42 cartes en vidéo), la Fresqu'onfinée, réalisée par plein d'animateur/trice.s et des invité.e.s-surprise de qualité, c'est ici.


📧 Contactez-moi pour un atelier Fresque, en ligne ou en présentiel : amandine.lafont@savoirsprecieux.com


#digitallearning #impact #formationengagée


Contact:

amandine@savoirsprecieux.com

+33.(0)6.89.71.38.35

142 rue de Clignancourt - 75018 Paris

© 2023 by GREENIFY. Proudly created with Wix.com